Une fois la recette de base trouvée, nous sommes passés à l’étape fabrication et c’est là que les choses se corsent car fabriquer 500 grammes c’est facile mais fabriquer les 10 kilos que nous comptons offrir aux beta-testeurs c’est un peu plus compliqué à fabriquer… un autre aspect important était de voir comment on allait conditionner la nourriture car il faut qu’elle ne moisisse pas, qu’elle soit facile à transporter et qu’on arrive tout de même à changer les recettes tous les mois pour varier les plaisirs des poissons. Il fallait aussi penser à quelle forme on allait donner à cette nourriture bio pour poissons.

Nous avons tout essayé: le graisseur manuel, la machine à faire des pâtes, l’extracteur de jus, etc, … Nous avons même tenté de fabriquer un tube pour compresser notre bouillie en cylindre et ainsi la couper en rondelles, comme du saucisson.

feedish-fabrication-nourriture-poissons

Au final, voici le rendu que nous obtenons après cuisson. Les poissons apprécient toujours autant, voir même plus car depuis que nous avons changé de technique, les “croquettes” flottent. Peut-être sont-ils encore sous le coup de la nouveauté!

feedish-aliment-poisson-bio

On pourrait croire que ça ressemble à quelque chose d’illégal en France… ne vous fiez pas aux apparences car il s’agit bien là de notre nourriture pour poissons réalisée à partir d’ingrédients tous issus de l’agriculture biologique.

 

Maintenant reste à voir comment dans quelle mesure nous allons pouvoir commercialiser ces produits. Savoir si il faut soumettre ces aliments à un contrôle d’hygiène, s’il faut des autorisations spéciales pour les vendre et bien d’autres questions administratives comme on les déteste en France.

 

A bientôt pour de nouvelles actualités!

 

Pierre H.